Clinique Paris spécialisée en chirurgie orthopédique traumatologie du sport

CHIRURGIE DU SPORTIF - LIGAMENTS CROISÉS

La rupture des ligaments croisés est un traumatisme qui survient dans les entorses du genou. En effet, le ligament croisé antérieur contrôle la stabilité du genou dans les mouvements en torsion. Sa présence est nécessaire pour la pratique des sports en pivot tel que le foot, le rugby, le ski, les sports de combat…

COMMENT SE DÉROULE L’INTERVENTION ?

L’intervention chirurgicale consiste à remplacer le ligament rompu par une greffe. Elle est réalisée sous arthroscopie (assistance vidéo) et en ambulatoire. Deux types d’interventions sont possibles pour reconstruire le ligament croisé antérieur et ce, en fonction du type de greffe choisie : soit à partir des ischio-jambiers (le DIDT ou plus récemment le DT4) soit à partir d’une partie du tendon rotulien (le KJ). Ces 2 interventions apportent le même résultat. Le choix de la greffe se fera en fonction de votre profil sportif et des habitudes du chirurgien.

 

 

LA RÉÉDUCATION

La rééducation est débutée immédiatement après l’intervention. La reprise des sports dans l’axe (vélo, footing, natation) est effectuée au bout de 3 mois et celle des sports en pivot au bout de 6 mois. Le retour à la compétition se fait généralement autour du 7ème mois.

Actualités

Plus d'articles

Pratique

Pratique

Prendre rendez-vous

Pour prendre rendez-vous en ligne, c'est simple et rapide
cliquez sur le lien ci-dessous et laissez-vous guider.

Venir au centre / Nous contacter

Arrow

Clinique Paris-Lilas

Venir au centre

Informations à venir

Nous contacter

Téléphone

Nous appeler

Email

Nous envoyer un email :

Cliquez ici
Clinique Paris-Lilas

41-49 Avenue du Maréchal Juin, 93260 Les Lilas

Nos engagements

Développement durable

Responsabilité Sociétale de l’Entreprise

Notre approche RSE est transversale, opérationnelle et souhaite être au plus proche du terrain.
Dons d'organe

Dons d'organe et de sang

Plus de 14400 malades qui chaque année ont besoin d'une greffe d'organe. Le principal obstacle à la greffe est le manque persistant d'organes
disponibles.